“Que les passagers arrêtent de nous appeler Séko (perroquet)!” crient ces receveurs

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *